1990-’00

Rococo & Romantisme

Atelier – Enseignement – Engagement – Publications

____________________________________________

La réalité du monde imaginaire

“En véritable enquêteur de la vie, Hageman est intrigué par les lois de la nature, qu’il déchiffre et dépeint dans ses œuvres jusque dans les moindres détails et démontre que ces modèles ont des valeurs universelles.”
(Liesbeth Grotenhuis, historienne de l’art

La cité imaginaire de Prague


1992-’93

AVU, Prague

En 1992, organise un échange entre l’Académie Minerva de Groningen et l’Akademie Vitvarnich Umeni (AVU) de Prague.
Séjour d’un semestre en tant que professeur invité à Prague ; un professeur tchèque – Marius Kotrba – reprend les cours à Groningen.

___________________________________

.

.

_________________________________

Atelier Oude Boteringestraat

En 1989, le mur de Berlin est tombé et, peu après, l’Union soviétique s’est effondrée.
La Tchécoslovaquie était soudain indépendante, libre et avide d’Europe occidentale. Dans le même temps, l’atmosphère dans la capitale Prague était tendue, pleine d’espoir et incertaine, personne ne savait ce que l’avenir nous réserverait, chacun cherchait sa propre voie.

Façades

Prague est une vitrine de styles architecturaux, du médiéval au début du moderne, en passant par le baroque et l’Art nouveau.

Et les excès ne s’évitent pas. Au contraire, Prague présente la richesse et le charme à l’état pur.

Portiques

À Prague, la tension entre les éléments constructifs et anti-constructifs de l’architecture rococo ou du haut baroque a été une source d’inspiration : le déni de la gravité à travers des constructions ornementales telles que des colonnes sinueuses, d’élégantes poutres de support et des dômes flottants.

Scènes

Et surtout l’immensité de l’imaginaire baroque…

Zoo de Prague

L’ancien amour pour l’Asie et le nouvel amour pour le rococo se sont révélés être des sentiments qui se mariaient à merveille.

Des maisons avec un nom

Les bâtiments se dressaient là comme des mythes pétrifiés…

Clôtures

En particulier dans la série « Clôtures », des transitions ont émergé d’une « autonomie » bidimensionnelle « asiatique » ou « moderne » avec une illusion classique d’espace.

Histoire naturelle

Cette méthode sera ensuite traduite dans une série d’« Histoires naturelles ».

Y compris une série de “Vues”

Une série de “Nébuleuses”

Et une série de “Blazons”

‘Der Zauberflöte Zweiter Teil’

‘Der Zauberflöte Zweiter Teil’; La Flûte enchantée partie 2 est un roman graphique basé sur un livret inachevé de J.W. de Goethe.

Goethe admirait Mozart, mais pensait qu’il pouvait considérablement surpasser le livret de Schickaneder de l’opéra Die Zauberflöte. Mais à mi-chemin, il abandonna et poursuivit son opus magnum :Faust

O Göttin! Die du, in den Grüften

Verschlossen, mit der selber wohnest,

Bald in dem höchsten Himmelslüften,

Zum Trutz der stolzen Lichter, thronest…

En 1991, Herman Jeurissen a retravaillé le torse et l’a doté d’une musique instrumentale appropriée de Mozart. La bande dessinée a servi de livre de programme – et en même temps de toile de fond – pour l’interprétation de la pièce de musique du même nom par l’ensemble Ideomeneo lors du festival de musique ancienne d’Utrecht.

Parnas

Inspirées par une lutte de pouvoir au sein de la nouvelle Université des Sciences Appliquées – qui s’est déroulée derrière l’Académie Minerve – les bandes dessinées « La Bataille du Mont Parnas » et « Les Rois des Rats » ont été créées

Eaux-fortes

Eaux-fortes Mission Musée ‘Steyl

Un séjour de travail au Centre Graphique “Frans Masereel”, Kasterlee, Belgique a donné lieu à une série de gravures tirées de la nature, d’abord au Mission Museum de Steyl, puis dans divers musées naturels.

Le livre des squelettes

.

Le pont Charles est un sujet en soi

Le séjour à Prague est complété par une visite de Cracovie (Pologne), Lvov (Ukraine), Eger et Budapest (Hongrie) et Bratislava (Slovaquie).

Suivront des voyages en Italie et en Grèce.

Vers l’Espagne

Vers la France

Vers Ténériffe

Conception d’une identité d’entreprise pour la fondation “Circuit” (Art dans les églises), à Groningue.

Rottum

Au début des années 1990, la deuxième partie de « la description de l’État libre de Rottum » a été écrite et dessinée. Outre l’urbanisme et l’architecture, une société alternative est également décrite :

L’État Libre est organisé en société, tous les résidents sont actionnaires (Actionaris) dès la naissance et au service de l’État. Les actionnaires élisent périodiquement un Conseil de Surveillance qui contrôle, nomme et révoque la direction. L’activité indépendante est possible en reversant le revenu de base au fonds central (rachat), sans perdre aucun droit en tant qu’actionnaire.

L’Isle Rif et la Place de 13 Pierres

Économiquement, la société Rottum s’appuie sur plusieurs monopoles. Le plus important est la propriété foncière : toutes les terres appartiennent à la communauté. Les revenus du bail et de la location remplacent les impôts. En outre, il existe un monopole sur la production d’énergie (notamment à partir de la marée, comme force la plus régulière de la nature) et sur le traitement des déchets (les déchets de l’un sont la matière première de l’autre).

L’isle Gog et les Montagnes inhabitants

Les dizaines d’États libres du nord-ouest de l’Europe sont réunis au sein d’une société mère : la Ligue hanséatique. Celui-ci s’occupe de tâches primordiales telles que la défense, l’immigration et le développement des « zones perturbées ». Ses monopoles sont toutes les substances qui influencent l’esprit et le corps (des produits pharmaceutiques aux drogues), ainsi que des sanctuaires spéciaux pour les casinos et les bordels. Le Hanzebond est contrôlé par des scientifiques.

L’isle Magog et le Cirque d’hiver

Le tapuscrit de ‘l’État libre de Rottum’

est décerné lors d’un concours (national) à l’occasion du 400e anniversaire de la province de Groningue (1994), sur le thème : l’avenir de Groningue. Les dessins sont exposés dans l’église Aa de Groningen.
Mais après deux livres, aucun éditeur n’est trouvé et l’attention se porte alors sur une autre ville imaginaire : Prague.

________________________________

.

.

_________________________________

Achève une réorganisation du cours du soir Minerva, ce qui aboutit à plusieurs nominés pour la « subvention royale ».

AVU

En janvier 1992 et au premier semestre scolaire, septembre-décembre. l’échange a lieu avec l’Académie Vitvarnich Umeni (Académie des Beaux-Arts) de Prague, République tchèque ; c’est un échange de connaissances et d’idées, à travers notes, discussions et revues de travaux. Cette activité se poursuivra au printemps 1993 en tant que professeur invité à l’AVU (avec les étudiants de Vladimir Kokolia).

AVU, Prague, 1993


Également en 1993, licenciement (volontairement surnuméraire) à l’Académie Minerva.

________________________________

.

.

__________________________________

L’art dans les églises

Initiateur de la Fondation ‘Circuit’ (Médiation artistique idéale), 1998, organisateur d’expositions dans d’anciennes églises monumentales de Groningue.

Une centaine d’églises ayant des racines au Moyen Âge ont été conservées sur le sol argileux de Groningue, entretenues par la Stichting Oude Groninger Kerken.

Les offices n’ont pratiquement plus lieu, une interprétation culturelle est plus que souhaitable ; la programmation est en collaboration avec cette fondation.

En 2003, la Fondation Circuit a organisé un programme d’échange transfrontalier « L’art dans les églises » intitulé « Rencontres/Begegnungen » avec Ost-Friesland (BRD), dans le cadre des programmes culturels EDR (Ems-Dollart-Regio).

Est également membre du conseil d’administration de la Fondation « Van Royen Lecture », qui organise des conférences culturelles à Drenthe.

Ateliers

En plus des bâtiments, la fondation WWK avait également repris à la municipalité des millions d’euros pour l’entretien en retard. Une grande partie de celui-ci avait été supprimée, mais ensuite le BKR a été aboli, les artistes sont tombés dans la pauvreté et les loyers des studios ont donc été réduits. La municipalité était prête à supporter le reste de ce poste de coût, à condition que la gestion soit transférée aux sociétés de logement. Ce qui s’est passé le 1-1-1993 sur la base d’un engagement sans ambiguïté : destination réservée et gestion partagée : physiquement par les corporations, location par une association de locataires

___________________________________

.

.

__________________________________

“Der Zauberflöte Zweiter Teil”

Le programme « Der Zauberflöte Zweiter Teil » sert de support visuel – au lieu de décors – pour une production de théâtre musical lors du Festival de musique ancienne d’Utrecht et plus tard ailleurs dans le pays (éditeur de la revue musicale Entr’acte, Amsterdam).

Documents politique

Auteur van de ‘Nota WWK’ voor de Stichting Woon- en Werkruimten voor Kunstenaars, Groningen, wat Auteur de la « Nota WWK » pour la Fondation Espaces de vie et de travail pour les artistes, Groningen, qui donne lieu à un investissement de f. 1,7 million dans le dossier de la commune de Groningen, liés à un transfert aux bailleurs de fonds. Parce que la gestion et l’exploitation coïncident pour la WWK, celle-ci a décidé de fermer ses portes le 31 décembre 1992.

Fournit la publication annuelle dans le journal BBK du « prêt d’œuvres d’art top dix», avec un aperçu des résultats des sociétés de prêt d’art aux Pays-Bas.

Auteur – avec Frits Linnemann – du mémorandum « Politique des transactions » (publié par BBK A’dam, concernant une éventuelle innovation politique dans la politique centrale des arts visuels).

Puis de l’« Atlas des arts visuels aux Pays-Bas » qui, entre autres, met en évidence la répartition démographique des artistes aux Pays-Bas (publié par BBK-A’dam), et d’articles dans, entre autres, le journal BBK et Volkskrant ( page d’avis).

.

.

Click here to open PDF: Rottum Appendix II

Click here to open PDF: La ville imaginaire de Prague

Click here to open PDF: Livre des squelettes

Click here to open PDF: Der Zauberflöte Zweiter Teil

.

.

l’Art dans les églises: Rencontres/Begegnungen” RTV Nord